7 bonnes raisons de visiter Berlin

28 décembre 2014

 La Friedrichstrasse, l’une des artères principales de Berlin

Berlin est une ville magique. Au début, sur ce blog, j’ai pensé faire le premier article sur Hong Kong et zapper Berlin. La raison principale : à l’époque, je débutais en photos et les images qui me restent de ce voyage ne sont pas mes préférées. De l’autre côté, ce serait dommage de faire l’impasse sur Berlin, non ? Alors voici 7 trucs fantastiques à Berlin qui ont illuminé mon séjour et, j’espère, qui vous donneront envie d’aller y faire un tour.

1. Les Allemands.

J’admets que je ne commence pas par le plus facile ! Je suis tombée amoureuse de la langue allemande quand j’avais 14 ans, mais je sais que c’est bizarre, alors je n’essaierai pas de vous convaincre sur ce point. Mais les Allemands, c’est une autre histoire. Promis, les Berlinois sont super. Berlin est une ville très relax, avec des quartiers historiques, résidentiels, jeunes, bobo… Alors que l’Allemagne est un pays vieillissant, Berlin est une ville jeune et simple. On trouve forcément un endroit dans lequel on se sent bien, la plupart des Allemands sont sympas et ils parlent anglais. Je me suis souvent perdue (je me perds partout, même dans les lignes droites) et j’ai toujours trouvé de l’aide, moyennant un sourire !

Près de la Friedrichstrasse, j’ai trouvé ce centre commercial fascinant ! Par contre, les prix dans les boutiques… aïe !

2. Le prix de la bière.

Et de la nourriture. Et des loyers. De la vie, en fait. Par exemple, trouver une colocation en Allemagne est un jeu d’enfant, même pour quelques mois et c’est bon marché. Faire des courses avec un petit budget, facile aussi. Manger sur le pouce en ville pour pas grand-chose ? Aucun problème. Sans sacrifier la qualité. J’habitais dans Berlin Est, à Pankow (on sent réellement la différence entre l’Est et l’Ouest, même 25 ans près la chute du mur, d’ailleurs beaucoup de Berlinois que j’ai rencontrés se considéraient soit de l’Est, soit de l’Ouest). J’ai très facilement trouvé une coloc, avec une Allemande parlant couramment français ! C’était la situation idéale : on a pris l’habitude de parler allemand, pour améliorer mon niveau, mais en cas de souci, elle pouvait m’expliquer en français. Je payais moins de 300 euros par mois pour la chambre et je connaissais des étudiants qui avaient trouvé encore moins cher. Pour un budget d’étudiante, vivre à Berlin est un vrai confort. Surtout que l’université me fournissait une carte de transport, la seule chose qui aurait pu peser sur mon budget.

colocation = WG en allemand, pour Wohngemeinschaft
Pour bien choisir sa colocation en Allemagne, rendez-vous sur Connexion Française

3. Les transports.

Berlin est très bien desservi. Bus, tramway, métro vous emmèneront partout. Par contre, le porte-monnaie risque de râler. C’est le seul point noir. J’ai eu la chance de vivre à Berlin en tant qu’étudiante Erasmus. Parmi les avantages : une carte de transport pour laquelle je n’ai rien eu à débourser.

Quand on regarde la carte des transports pour la première fois, il y a de quoi prendre peur : S-bahn, U-bahn, Strassenbahn (=tramway), autobus, metrobus, metrotram… Un joyeux bazar. Mais rassurez-vous, vous êtes en Allemagne, ça veut dire efficacité garantie ! Ces réseaux se croisent et vous passerez sûrement d’une ligne à l’autre sans difficulté pour atteindre votre destination. Berlin fonctionne par zone, les Franciliens ne seront pas perdus. La S41 et la S42, très pratiques, font le tour de la ville. Les horaires nocturnes m’ont toujours permis de rentrer chez moi sans passer quatre heures dans le froid en attendant le prochain train. J’utilisais trois réseaux : U-bahn, S-bahn et tramway. Soit 34 lignes à ma disposition. Et à la vôtre.

 

Quelques informations utiles sur les transports à Berlin sur Visitberlin.de

transports à Berlin

4. La culture.

Berlin est un paradis pour les amoureux des musées. Il y a un quartier qui s’appelle le Museumsinsel, c’est-à-dire l’île des musées. Ça annonce la couleur. Ils abritent le buste de Néfertiti, des morceaux de temples grecs, des sarcophages égyptiens… Ceux qui préfèrent la peinture ou l’art moderne y trouveront aussi leur compte. Là encore, je pouvais entrer partout grâce à mon statut d’étudiante. Il m’arrivait souvent d’aller traîner dans les musées pour tuer quelques heures entre deux cours (voire d’« oublier » d’aller à mon cours suivant, absorbée par une statue ou un tableau…). Pour les amateurs de musique, il y a l’opéra, mais aussi une rimbambelle de bars avec des groupes locaux de tous les styles. C’est ça qui est génial d’ailleurs à Berlin : il n’y a pas que la Culture avec un grand C. Si le Museuminsel, ce n’est pas votre tasse de thé, il y a des choses beaucoup plus underground et moderne du côté de Kreuzberg par exemple.

La culture à BerlinL’une des collections du Pergamonmuseum, à voir absolument si vous aimez l’archéologie

5. L’histoire.

Les traces de la guerre et des deux Berlins sont partout. Et il ne s’agit pas seulement du mur, dont les morceaux se croisent un peu partout en ville, ou de Checkpoint Charlie, le coin à touristes. Il faut parfois jouer à cache-cache. L’un de mes endroits préférés se trouve sur Unter den Linden (« sous les tilleuls »), l’une des grandes avenues héritées de l’ère soviétique. Face à l’université Humboldt, il faut s’approcher du centre de la place pour trouver une plaque de plexiglas à même le sol, au travers de laquelle on distingue des étagères vides. Il s’agit d’un monument à la mémoire des autodafés du 10 mai 1933. Il faut savoir qu’elle est là pour la voir. À Berlin, il y a autant de grands monuments imposants (la porte de Brandenburg, le parlement et sa coupole en verre…) que d’endroits plus confidentiels, sur lesquels on peut tomber par hasard ou parce que quelqu’un nous y a emmené.

OpernplatzLe monument à la mémoire des autodafés de 1933, sur l’Opernplatz, à côté de l’université Humboldt

6. La fiesta.

L’histoire vous attend à chaque coin de rue, d’accord, mais Berlin est une ville jeune ! Ai-je vraiment besoin de vanter la vie nocturne ? Depuis quelques années, la presse s’est chargée de faire de Berlin la capitale européenne de la nuit. Et la réputation n’est pas volée. Que vous soyez plutôt verre entre amis dans un bar ou boite de nuit électro, vous devriez trouver votre bonheur. Je sortais souvent dans Kreuzberg, qui fut un quartier un peu underground mais qui est surtout devenu le rendez-vous des étudiants. Il y a plein de bars sympa avec des ambiances très différentes et des gens qui viennent de toute l’Europe et même du monde entier. Il y a beaucoup d’Erasmus à Berlin, ça garantit les rencontres intéressantes.

culture berlinIl y a de nombreuses galeries, plus ou moins conventionnelles

7. Les marchés de Noël.

Ça limite à un mois dans l’année, mais j’étais obligée parler de l’ambiance en décembre. C’est magique. Des marchés de Noël partout, des décorations splendides, des animations, une atmosphère… La ville est mieux éclairée de nuit qu’en plein jour ! Ma famille m’a rejoint pour le 24 décembre à Berlin. Aujourd’hui encore, ça reste un de nos plus beaux souvenirs de famille. Il faisait un froid à s’en détacher les oreilles (c’est quand même Berlin), mais on oublie vite la température grâce à l’ambiance. Et comme la nuit tombe dès 16h, on est en permanence dans cette ambiance festive et féérique. À faire au moins une fois dans sa vie.

noel à BerlinEt même en plein hiver, Berlin peut offrir un soleil radieux. D’ailleurs, le temps était beaucoup plus agréable qu’en novembre, moins froid mais plus gris que décembre

J’espère vous avoir décidé à mettre Berlin sur votre liste des villes à visiter. Le temps d’un weekend ou pour quelques mois, la ville a tellement à offrir que vous ne vous ennuierez pas. J’ai eu un véritable coup de cœur pour Berlin. Même des années plus tard, je rêve d’y retourner pour y vivre encore un peu. Berlin a aussi une valeur sentimentale pour moi, puisque c’est là-bas que j’ai réellement découvert la photographie, qui me passionne encore aujourd’hui. Si vous aimez prendre des photos, vous serez comblés. Ne vous laissez pas avoir par la qualité médiocre des images sur cette page : Berlin est une ville terriblement photogénique !

GendarmenmarktLes deux cathédrales de Gendarmenmarkt : l’une française, l’autre allemande

Bis dann!

Lisa

No Comments

Leave a Reply