Nashville, Tennessee, U.S.

3 janvier 2016

Mais pourquoi diable vous parler de Nashville ? Mais parce-que j’y ai habité pendant 6 mois pardi ! Laissez moi vous expliquer qu’est-ce qui m’a amené au fin fond du Tennessee, dans la « Bible Belt » et terre de country.

Pour ceux qui ne connaissent pas, commençons par présenter succinctement la capitale du Tennessee, Nashville. C’est la plus grande ville de son Etat et elle ne vit que pour trois choses : la musique country, son secteur hospitalier (étonnante combinaison!) et le sport (comme beaucoup d’autres villes US). Pourquoi y ai-je mis les pieds ? J’étais en école de commerce et on avait le choix entre un échange universitaire ou une expérience à l’étranger (souvent un stage). Les deux me plaisaient et j’aurai accepté les deux options. Finalement c’est l’échange qui s’est concrétisé. Les finances étant restreintes, mon choix ne s’est porté que sur les universités qui ne demandaient pas de frais supplémentaires (jusqu’à 15 000 euros le semestre en plus tout de même !). Et Belmont University m’a choisi ! Me voila donc parti 6 mois au milieu des Etats-Unis pour apprendre le Madison.

Sur mes 6 mois passés aux Etats-Unis, je dois reconnaître que finalement Nashville, la ville ou je résidais, est celle que j’ai le moins exploré. C’est assez paradoxal. Souvent, en échange, on a envie de tout voir, de bouger partout, de prendre la voiture tous les week-end et de visiter le maximum. Et dans mon cas, ça s’est fait au détriment de la ville. Bon, dire que je l’ai moins exploré ne signifie pas non plus que je n’ai pas fait les incontournables. Je vous explique:

IMG_2195_1024

Nashville, capitale de la country

On peut dire qu’elle n’est pas peu fière de son titre. Tout est tourné autour de la musique. La country principalement – ça ok on a compris – mais pas uniquement. On y trouve aussi beaucoup de rock. Elvis y a enregistré un album et Johnny Cash a fini sa vie dans cette ville. Les plus grands noms de la country ont pratiquement tous une résidence à Nashville. C’est aussi ici que l’on trouve le musée de la country, Country Music Hall of Fame. Chaque année se tient également le Country Music Award (CMA) et toute la ville vit au rythme de l’événement. Il existe aussi un American Idol spécial country qui s’appelle évidement « Nashville Star ».

IMG_2138_1024

Comme toute ville américaine qui se respecte, il lui faut sa rue principale. A Nashville, c’est Broadway Street qui fait office de centre ville. Et c’est vraiment comme dans les films. La rue entière est une succession de bars, restaurants, petites salles de concert, vendeurs de santiags et j’en passe. Toutes les enseignes sont reliées de près ou de loin à la musique country. Les néons sont de toutes les couleurs et clignotent à gogo. De la musique émane d’absolument partout et même de musiciens qui tentent leur chance directement dans la rue. L’ambiance y est géniale, de jour comme de nuit. Il y en a pour tous les goûts et chacun y trouve son compte. C’est donc naturellement sur Broadway Street que j’ai pris mes premiers cours de Madison. C’était dans un bar/boite gigantesque avec une immense scène et un dancefloor pour tous ceux qui sentent les danseurs à santiags. Avant que les pros ne débarquent, ils proposent une initiation pour ceux qui veulent. Eh bien sachez que c’est plus dur que ça n’en a l’air. Ahem. On ne se moque pas.

IMG_2145_1024

Les salles de concert

Avoir le titre de capital de la country, ok, mais il faut assumer derrière ! Et donc Nashville nous offre une salle emblématique qui a accueilli les plus grands noms du genre, The Grand Ole Opry. A l’origine il s’agit d’une émission de radio diffusé hebdomadairement et retranscrite à la télévision. C’est également la plus ancienne émission diffusée à la radios aux États-Unis, rien que ça! Le lieu a accueilli les plus grands et les plus prometteurs. Faire un concert au Grand Oly Opry c’est obtenir l’approbation divine (dans la Bible Belt en bonus). Même si la salle est un symbole, les énormes super star (Taylor Swift, Carrie Underwood et autres) préfèrent tout de même la Bridgetone Arena (aussi là où se jouent les matchs de hockey des Nashville Predators).

Le Ryman Auditorium est un autre lieu « saint » de Nashville. C’était la scène de diffusion de l’émission Grand Ole Opry, jusqu’à la construction d’un studio spécifique à l’extérieur de la ville, la Grand Ole Opry House. Le public est assis sur des bancs en bois, rénovés comme à l’origine de ce lieu de culte, d’où le surnom du Ryman Auditorium : Mother Church of Country Music. Le Ryman Auditorium est classé depuis 1971 au Registre national des sites historiques, et depuis 2001 comme National Historic Landmark (« point d’intérêt historique »).

Ryman Auditorium

IMG_2110_1024

Bridgestone Arena

IMG_2599_1024

Batman Building

Petite caractéristique rigolote de Nashville, le Batman Building ! Bien évidement ce n’est pas son nom officiel. Il s’agit en réalité d’une tour de bureaux, actuellement le plus haut immeuble du Tennessee. En ce moment c’est la société AT&T qui l’occupe (le plus grand fournisseur de services téléphoniques américain). Sa forme avec deux pointes à chaque extrémité lui a valu le surnom de Batman Building qui lui va plutôt bien et qui est complètement intégré par la population locale.

IMG_2782_1024

En conclusion, si vous êtes un fan invétéré de musique country, Nashville is the place to be. Dans le cas inverse, ça reste vraiment une chouette ville. L’ambiance y est géniale et vous allez de fou rire en fou rire en tentant de maîtriser le Madison. Un détour qui vaut le coup sur votre découverte des Etats-Unis!

Tous les articles sur les Etats-Unis

Eva

No Comments

Leave a Reply