Un weekend dans le Gard

29 mai 2016

Pendant des années, le Gard n’était qu’une étape dans mes voyages de famille. Chaque été, nous partions depuis Marseille, en direction des Landes, où ma soeur et moi allions passer quelques semaines heureuses chez nos grands-parents. Marseille, Arles, Nîmes, Montpellier, Narbonne, Toulouse, Mont-de-Marsan. Et puis dans l’autre sens, trois semaines plus tard. Nîmes n’était qu’un nom parmi d’autres sur les panneaux d’autoroute. Même pas l’un des noms excitant comme Carcassonne, où tout le monde se redressait dans la voiture et observait, depuis la voiture, le profil particulier de cette ville. Mais le Gard m’indifférait.

Et pourtant. Depuis quelques mois que j’y vis, je découvre ce département attachant. Très franchement, il y aurait de quoi s’occuper pendant des semaines entières sans s’ennuyer. Je vais m’en tenir à trois suggestions, en omettant volontairement Nîmes qui n’a pas tellement besoin qu’on fasse sa pub. Entre les arènes et la feria, la ville n’a généralement aucun problème pour attirer les touristes. J’ai plutôt envie de vous présenter d’autres choses à voir dans le Gard.

Le pont du Gard

Impossible, ou presque de passer à côté du pont du Gard. Avec les arènes romaines de Nîmes, c’est le monument le plus connu du département.

Comment s’y rendre ? Vous avez plusieurs options. La première, la plus simple, c’est de suivre les panneaux. Direction le très joli village de Vers-Pont-du-Gard (oui, ils ne se sont pas trop creusé les méninges pour baptiser le village) et à partir de là, pas d’inquiétude, la route jusqu’à l’aqueduc est indiquée. Vous trouverez sans peine un grand parking. Une autre possibilité, plus intéressante, c’est de passer par le Chemin de Valive, un itinéraire que j’ai déniché dans le livre « Baignades sauvages en France », un petit bijou de Daniel Start.

Pour y accéder, le plus simple est de chercher sur votre GPS « Chemin de Valive », le mien l’a trouvé. Sinon, quand vous vous roulez en direction de Vers-Pont-du-Gard, juste avant le village, trouvez et dépassez le camping Les Gorges du Gardons, puis en face du Bégude Saint-Pierre, qui se trouvera sur votre gauche, empruntez un chemin sur votre droite. Au bout de quelques centaines de mètres, vous pourrez vous garez. Quand vous faites face aux panneaux « Attentions aux vols » et « Chemin de Valive », partez à gauche.

Vous voici sur une route. Il vous faudra marcher une petite dizaine de minutes avant de tomber sur le pont du Gard. Cet itinéraire est beaucoup plus sympa : vous pouvez marcher sur la route, c’est idéal avec une poussette, un fauteuil roulant ou un vélo. Ou alors, vous pouvez couper à travers la garrigue, à peu près quand vous voulez sur le chemin, sur votre droite. Et c’est là que ça devient sympa. Pleins de petits chemins de terre se croisent et se recroisent, si vous vous en sortez bien, vous tomberez sur une belle esplanade naturelle avec une vue imprenable, depuis la rive gauche du Gardon, sur le pont du Gard. Au pied du pont, « de basses gorges offrent des rochers idéaux pour les bains de soleils et les plongeons », écrit Daniel Start. Je n’ai pas testé, je suis passée au pont du Gard au début du printemps, en fin d’après-midi, il faisait trop frais pour piquer une tête ! Mais c’était une belle balade !

160328-009 160328-011 160328-012 160328-014 160328-017 160328-020 160328-024 160328-025 160328-026 160328-030

Barjac

Barjac est un petit village gardois qui s’est plusieurs fois retrouvé dans l’actualité. La dernière fois, en février dernier, il était devenu le rendez-vous de tous les anti-gaz de schiste de France. Ce n’est pas pour cette raison que vous devriez y faire une étape. La raison, c’est que Barjac est un village vraiment agréable : les rues, les maisons, les bâtisses en pierre sont très belles. C’est l’un de ces petits villages qui a su conserver de la vie, sans ressembler à un « village témoin » pour les touristes. Trop de bourgades estampillées « plus beaux villages de France » me déçoivent : on n’y croisent que des touristes, sac à dos et appareil photo au poing (exactement ce qui je suis !). Barjac échappe à la règle : aux cafés, dans les ruelles, on rencontre autant de touristes que d’habitants, des vrais, des fiers de leur village. C’est à un peu plus d’une heure de route de Nîmes, mais en chemin, il y a beaucoup d’arrêts pour agrémenter la journée ! Par exemple… le pont du Gard !

160328-001 160328-002 160328-003 160328-004 160328-005 160328-006

Les cascades de Sautadet

Énorme coup de coeur. Premiers jours du printemps, je suis en weekend, il fait un temps radieux. Pas question de rester cloîtrée chez moi et je viens d’acheter le bouquin de Daniel Start, mentionné plus haut. Je décide d’aller faire un tour aux cascades du Sautadet. Environ une heure de route depuis Nîmes, jusqu’au village de La Roque-sur-Cèze. En bas du village (lui-même interdit aux voitures), il y a un parking. Les cascades sont fléchées, il suffit de marcher pendant cinq minutes pour les trouver. C’est une balade très familiale, d’ailleurs j’ai croisé plein de gamins dont les parents avaient eu la même idée que moi.

Vous saurez tout de suite que vous êtes au bon endroit : la Cèze s’est tracée un chemin dans la roche calcaire. Le résultat, ce sont des eaux d’un vert émeraude, qui se précipitent entre ces cavités blanches qui reflètent les couleurs et les lumières. Et quelques centaines de mètres en aval… le calme ! Le lit de la rivière s’élargit, le flot ralentit, les remous disparaissent et les rochers abruptes cèdent la place à une jolie plage de galet où l’on peut se baigner. Le bonheur.

sautadet

Et en repartant, faîte un tour à La Roque-sur-Cèze. Le village est un poil trop touristique, mais on en fait vite le tour et il est joli.

160326-037 160326-042

Les articles sur la France

Lisa

6 Comments

  • Reply LadyMilonguera 30 mai 2016 at 12 h 03 min

    Très bel article qui témoigne de l’intérêt et du charme de mon département d’adoption… Et qui me rappelle que je dois absolument faire un saut aux cascades du Sautadet…

    • Lisa
      Reply Lisa 18 juin 2016 at 19 h 08 min

      Ah oui, à ne pas louper ! C’est un plaisir ! En plus, le niveau de l’eau change en fonction du moment où on y va, donc c’est un plaisir sans cesse renouvelé 😉

  • Eva
    Reply Eva 30 mai 2016 at 13 h 32 min

    Superbe !!

    • Lisa
      Reply Lisa 18 juin 2016 at 19 h 09 min

      Merci Eva 🙂

  • Reply Hélène Labelle 9 juin 2016 at 13 h 09 min

    Ah le Gard, j’y vais régulièrement (un été sur deux en fait)!

    Connaissez-vous le Domaine de la Sablière, à St-privat-de-Champclos à côté de Barjac, dans les gorges de la Cèze?

    C’est notre coin de paradis (où l’on est habillé (si l’on peut dire) comme Adam et Eve).

    • Lisa
      Reply Lisa 18 juin 2016 at 19 h 10 min

      Je ne connais pas du tout, mais j’espère avoir l’occasion de découvrir un jour ! Merci pour l’adresse !

    Leave a Reply